Examen dentaire

Étapes du rendez-vous (examen dentaire)

Vous avez fait connaissance avec votre dentiste et vous vous êtes familiarisé avec les instruments qui seront utilisés; voici maintenant le déroulement, étape par étape, de ce premier rendez-vous :

  1. Prise de radiographies;
  2. Installation sur la chaise (bavette, pompe à salive, lampe);
  3. Utilisation de l’ultrason et/ou de curettes pour le détartrage;
  4. Prise de photos intra-orales (identification de sites potentiels de caries);
  5. Polissage;
  6. Prise de notes au dossier;
  7. Examen du dentiste;
  8. Diagnostic et recommandations.

Notez que l’ordre des étapes peut varier d’une clinique à l’autre.

Examen du dentiste

Grâce aux radiographies et à l’examen de votre bouche qu’il effectuera, le dentiste sera en mesure de vous donner le portrait actuel de votre santé dentaire. Pour procéder à l’examen de vos dents et des tissus de votre bouche, le dentiste utilisera des instruments simples :

  • Pistolet eau/air : Même bien propres et lisses, vos dents sont parfois difficiles à observer puisqu’elles s’enduisent rapidement de salive. En asséchant celles-ci, leur couleur et leur éclat peuvent en révéler un peu plus à votre dentiste. De plus, un jet d’air sur vos gencives permet de connaître leur résistance et leur degré d’attachement autour des dents. Les poches gingivales peuvent aussi être observées, si elles sont présentes.
  • Explorateur et miroir : En plus de permettre de voir les surfaces inaccessibles de vos dents, le miroir sert d’instrument pour dégager les joues ou les lèvres du patient. L’explorateur est un fin crochet qui sert entre autres à connaître la porosité des dents. Une carie naissante est caractérisée par un émail poreux. Le dentiste peut ainsi évaluer cette porosité grâce à l’adhérence de l’explorateur.
  • Radiographies : Les radiographies permettent au dentiste de détecter des caries invisibles à l’œil (entre les dents ou sous la gencive), mais aussi la présence de kystes et de tumeurs. Ces radiographies numériques seront consignées à votre dossier dentaire et serviront de référence pour le futur.

Du nez à la base de votre cou

En plus de votre dentition, votre nouveau dentiste fera l’examen de l’ensemble de votre bouche. Votre dentiste examinera donc les tissus de vos joues, vos gencives, votre langue et vos articulations des mâchoires appelées ATM (articulations temporo-mandibulaires). Selon les outils disponibles (radiographies, scan), il pourra évaluer l’état de vos os au niveau des mâchoires puisque nous subissons tous une certaine perte osseuse avec l’âge. Il peut aussi observer la présence de kystes et de tumeurs. Parfois, votre dentiste sera en mesure d’identifier les causes de certaines douleurs aux dents qui proviennent d’un endroit extérieur à la bouche : par exemple, une sinusite visible sur une radiographie peut expliquer les douleurs ressenties aux canines malgré l’absence de caries ou d’une autre pathologie directe. Finalement, comme votre dentiste peut détecter les cancers buccaux, il sera en mesure de vous référer, le cas échéant, à un dentiste spécialisé en pathologie buccale pour un prélèvement.

Diagnostic et recommandations

Une fois l’examen terminé, le dentiste prendra le temps de vous expliquer l’état de santé actuel de votre bouche. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser à votre dentiste. Habituellement, ce sera l’assistante dentaire ou le dentiste qui vous expliquera le plan de traitement (étapes du traitement et coûts). Dans certaines cliniques, c’est une tierce personne (une coordonnatrice des traitements) qui a pour mandat de vous expliquer dans les moindres détails toutes les options possibles.

Procédures administratives chez le dentiste

À la fin de votre rendez-vous, la secrétaire de votre dentiste vous remettra le plan de traitement par écrit et pourra vous expliquer les bases de remboursement de la sécurité sociale et de votre mutuelle. Il est grandement important de consulter votre dentiste au moins une fois l’an, même sans indication de carie ou de douleur. Les examens de suivi et de nettoyage vous feront économiser à long terme puisqu’il est moins coûteux d’agir de façon préventive ou de réparer de petites caries que d’avoir à intervenir dans une situation d’urgence.